La fois oû j'ai suivi mon coeur!

Prettyme--3.jpg

Nov 2014. J’ai toujours été intéressée par la photographie, par l’envers du décor et son mode de fonctionnement. Mais pour certaines raisons, mes parents n’ont jamais voulu m’acheter de caméra professionnelle. Alors, il y a 4 ans, je me suis acheté ma toute première, trouvée sur kijiji.
S’il y a des photographes parmi vous qui lisent ceci, et bien j’ai commencé avec un vieux boitier Canon 1000D.
Ben oui ahah! L’ISO maximal était 1000 ahahah !! Même pas une blague!
Mais, il était en parfait état et faisait la job, alors que voulez-vous!
J’ai donc commencé en photographiant ce qui m’entourait : Mes chats, les arbres, ma famille et mes amis. Mais, en achetant cette caméra, j’avais en tête de vraiment APPRENDRE à l’utiliser pour ne pas seulement cliquer sur les boutons en espérant faire quelque chose de beau.
C’est donc sur Youtube que j’ai appris toute la base.
Ben oui! En regardant toutes sortes de vidéos, j’y ai appris ce qu’était l’ISO, la vitesse et l’ouverture et comment les utiliser ensemble afin de contrôler la lumière.
Et J’AI ADORÉ! 


Mars 2015. J’aimais tellement ce que j’apprenais sur le web, que je me suis payé un cours sur la photographie de portrait pour débutant avec un photographe professionnel. J’ai appris énormément durant ce cours, mais le plus important : Je suis tombée en amour avec la photo.



Pour la première fois dans ma vie, j’avais trouvé quelque chose que je pouvais faire à TOUS LES JOURS sans me tanner.

Prettyme--2.jpg

À ce moment, j’étais encore à l’école, au cégep, et j’étudiais en sciences humaines. Je souhaitais aller à l’université en psychologie. Je dois dire que les cours de psycho étaient absolument les seuls qui m’intéressaient. Je passais tous mes autres cours sur mon téléphone ou bien à faire mes devoirs pour ne pas avoir à les faire à la maison. Pour être bien honnête, je détestais l’école, je n’étais seulement pas prête à me l’admettre. Je pensais vraiment vouloir travailler dans le domaine de la psycho et je savais que pour cela, je devais aller à l’école. En fait, je croyais qu’il fallait à l’école pour n’importe qu’elle job.
Je venais de commencer le cégep et j’avais encore 2 ans devant moi, si je ne me trompe pas. Mais je n’ai jamais fini ces deux ans hihi. On y reviendra 😉


Printemps + Été 2016. Après un an et demi à mêler l’école + mon travail étudiant à la pharmacie + la photographie, j’en apprenais de plus en plus sur la photo. Je faisais surtout des portraits de mes amis, d’amis de mes amis et parfois de modèles que je trouvais sur Instagram.
Et après un bon moment à faire du portrait, j’ai décidé d’essayer la photographie de couple et WOW, J’AI ADORÉ.
J’adorais le fait de créer et capturer les émotions et la connexion entre deux personnes en amour.
Je trouvais cela absolument magique, j’ai donc décidé d’en faire plus.

À ce moment, j’ai aussi commencé à avoir mes premiers contrats payants!

Wouuuuuhouuu! Je commençais à avoir des gens que je ne connaissais pas qui m’écrivaient pour des photos de portrait, de couple ou de famille!
J’ai même shooté mon tout premier mariage, à 200$ ahah!!
Je n’avais même jamais été à un mariage et c’était affreux.(Ben, pour moi. Mes clients ont été très satisfaits avec le résultat ahah! Ils ont obtenu ce pour quoi ils avaient payé en fait ahah!)
À ce moment là, je ne savais pas la moitié de ce que je sais maintenant, j’étais encore une débutante. Mais je savais que j’adorais ça.
Je ne pouvais pas arrêter d’en parler ou d’y penser hihi!

 

Prettyme-.jpg

Automne 2016. J’ai commencé l’école cet automne là et à ma deuxième journée j’étais déjà écœurée. Je ne faisais pas seulement faire mes devoirs dans mes cours, je n’allais pas à la moitié de ceux-ci! Je sautais autant de cours que je pouvais sans être sortie de ma session! Je me souviens même de ne pas être allée à plusieurs minitests! C’était rendu que je m’en foutais complètement ahah!
L’été d’avant, j’avais appris que je pouvais faire de la photographie mon travail et que je n’avais pas à aller à l’école pour ça. Je devais seulement être bonne eheh! Et je savais que je l’étais.
Alors, environ un mois après le début de ma session, j’ai fait un burnout et j’ai lâché l’école. Oui, j’ai legit fait un burnout! Pendant des mois après avoir lâché, je ne pouvais pas penser à l’école sans devenir anxieuse. Je n’aimais vraiment pas l’école ahah!!
J’ai donc commencé à travailler à temps plein à la pharmacie.
Mais après plusieurs mois à y faire du 9 à 5, je me suis vraiment tannée. Je dois dire que pendant un mois AU COMPLET, je triais tous les produits dans la pharmacie par date. TOUS LES PRODUITS. Je vérifiais les dates pour m’assurer qu’il n’y avait pas de produit expiré dans les étagères. Ça l’air le fun hein?!
Je travaillais là à temps plein seulement pour ramasser un peu d’argent pour me lancer à temps plein en tant que photographe.

Prettyme--4.jpg

 

Février 2017. Alors, en février, j’ai quitté ma job. OUI OUI!! En février 2017, j’ai fais le plus gros saut de ma vie, plus gros que mon saut en parachute!

En février 2017, JE SUIS DEVENUE PHOTOGRAPHE À TEMPS PLEIN!!!!

J’étais choyée, car je n’avais pas énormément d’argent d’économisé. J’ai fait le saut à ce moment-là vraiment parce que j’étais écœurée de mon travail! C’était une décision assez dernière minute ahah! Mais je savais que mon copain et ma famille étaient tous derrière moi pour me supporter et m’aider en cas de besoin. Je n’aurais sincèrement jamais pu faire ce saut aussi tôt sans eux.
Pendant une grosse année, j’ai travaillé très fort afin de partir ma business. Et, depuis, je crois encore que pour démarrer quelque chose d’aussi gros qu’une entreprise, il faut y mettre TOUTE NOTRE ÉNERGIE. C’est bien beau d’avoir une compagnie comme second revenu, mais pour que ça décolle réellement, il faut arrêter d’avoir peur. Le « bon » moment n’arrivera jamais, on doit le CRÉER. Sauter dedans à deux pieds!
En étant passionné et en travaillant fort, il n’y a absolument AUCUNE raison pour laquelle ça ne fonctionnerait pas.

 

Et heyyy, ÇA FONCTIONNÉ!

 

2 ans plus tard,
Je suis photographe de mariage !! 

Prettyme-6241.jpg

Si tu dois retenir une chose de tout ceci : Suis ton cœur. Si tu n’es pas heureux, trouve le « pourquoi » de ce malheur et laisse le aller. Ça peut prendre bien du temps avant de trouver ce qu’on souhaite VRAIMENT faire, mais lorsqu’on le trouve, il faut faire tout ce qui est en notre pouvoir pour en vivre.
C’est absolument MERVEILLEUX d’avoir un travail qu’on aime vraiment, un travail qui ne nous donne pas l’impression de travailler.
Chaque fois que je pars en séance photo, mon cœur est heureux. Certains jours, je n’en reviens même pas que ce soit ma job! Et ça me rend sincèrement triste de savoir que ce n’est pas tout le monde qui a ce sentiment.
Des nos jours, les possibilités sont infinies! Alors, essaie toutes sortes de choses! Jusqu’à ce que tu trouves CE travail qui te fait vibrer. Ce travail qui te fait vouloir en apprendre toujours plus. Ce travail, qui hante tes rêves, mais d’une bonne façon. Ce travail, que lorsque tu en parle tu brilles!
Ce travail, trouve-le et fais-en ton métier!
Je te le dis, ça va être la meilleure décision de ta vie.
Parce que je n’ai pas le moindre doute que lâcher l’école pour devenir photographe était la meilleure décision de ma vie.

 

ET MAINTENANT GUYS, JE REPARS À L’AVENTURE, POUR DEVENIR PHOTOGRAPHE D’ELOPEMENT!
Alors, à la prochaine hihi! 😉

Parce que non, je ne suis pas du tout encore au point oû je souhaite être. Et c’est excitant! Mon aventure est loin d’être terminée!

Et psssst, n’oublie pas de me laisser un petit commentaire ci-dessous !

 

Violaine est une photographe de mariage et d’elopement basée à Montréal, Canada mais elle se déplace à travers le monde. Elle aime les moments intimes et authentiques qui surgissent à chaque seconde entre deux amoureux. Elle croit en la folie unique de chaque couple et que le rire est un remède à tout! Elle n’a pas peur du froid, ni de se faire tremper par la pluie, tant que ses images reflètent la personnalité de ses clients.
« C’est à propos de VOTRE histoire. Qui que vous soyez, ou que vous alliez »